Illuminez vos fêtes de fin d’année avec COURBET !

Du 29 novembre au 20 décembre, l’appartement COURBET vous ouvre exceptionnellement ses portes tous les mardis jusqu’à 21h, et tous les dimanches de 11h à 18h.

Sur rendez-vous uniquement

N’attendez plus et préparez vos fêtes en toute sérénité.

Illuminez vos fêtes de fin d’année avec COURBET !

Du 29 novembre au 20 décembre, l’appartement COURBET vous ouvre exceptionnellement ses portes tous les mardis jusqu’à 21h, et tous les dimanches de 11h à 18h.

Sur rendez-vous uniquement

N’attendez plus et préparez vos fêtes en toute sérénité.

Journal / Instants COURBET / L'art au service du changement
09 MAI 2022

L'art au service du changement

COURBET n’est pas du genre à se contenter des façades de la place Vendôme. Partir à la rencontre d’acteurs investis et éduquer aux enjeux de l’urgence écologique par l’intermédiaire de la beauté et de l’art : deux ambitions qui ont mené le joaillier au 66 rue Charlot à Paris, aux portes de The Caring Gallery.

Une galerie d’art contemporain certes, mais dont la particularité est l’engagement envers les causes sociétales et environnementales, grâce aux artistes exposés et aux publics qu’elle réunit. Du 9 au 20 mai 2022, The Caring Gallery dévoile l’exposition Près des yeux, près du coeur en partenariat avec la fondation Jane Goodall. Mieux interagir avec les êtres vivants et entretenir une relation apaisée avec la nature résonne comme un mantra.

Parmi les œuvres présentées, la photographie de la mine de diamants de Koffiefontein, réalisée par l’artiste sud-africain Dillon Marsh, fait très largement écho à la raison d’être de COURBET.

C’est à ce titre qu’à l’issue de l’exposition la maison s’en portera acquéreur, participant au reversement immédiat de 10% du prix de vente à la fondation Jane Goodall.

Après son programme solidaire LET'S COMMIT, le joaillier franchit une étape nouvelle.

© For What it's Worth serie, Dillon Marsh 

Parce que pour COURBET art et artisanat sont intimement liés, la maison se joint à cette célébration et affirme une fois de plus ses intentions d'œuvrer pour l’avenir de la planète et de ses habitants.

Dans les pas de Gustave, COURBET se veut le chef de file d’un mouvement nouveau où le beau n’a d’équivalent que le bien.

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.


Derniers articles